Zoom sur les métiers du grand âge

La France comptera deux millions de personnes âgées de plus de 85 ans en 2015. Aujourd’hui, un Français sur deux est concerné par la dépendance d’une personne très âgée dans son entourage. Ce phénomène contribue à développer les métiers du grand âge. A la multiplicité des maux correspond aujourd’hui un éventail de professionnels de la santé. Vous êtes perdu ? Suivez le guide.

  • Le gériatre doit maîtriser et prévenir les évolutions de l’état de santé de la personne âgée en termes de pathologies et de handicap. Dans le cadre d’un parcours global de soins, il met en œuvre les traitements qui permettront à la personne âgée de vivre dans les meilleures conditions possibles, à domicile ou en établissement. Si les gériatres exercent principalement en secteur hospitalier, ils peuvent également s’établir en libéral ou dans un établissement privé de santé. Un gériatre peut également être médecin coordinateur en maison de retraite.
  • Le gérontologue étudie le processus biologique du vieillissement et tente de résoudre les problèmes psychologiques, sociaux ou économiques des personnes âgées. Spécialiste dans l’étude du vieillissement, il peut travailler dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou au sein d’organismes gouvernementaux et universités. La gériatrie est une composante de la gérontologie mais orientée vers la branche médicale.
  • Le médecin coordonnateur élabore le projet général de soins des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dans lesquels sa présence est rendue obligatoire par le décret du 27 mai 2005. Aux côtés de l’équipe soignante, il donne un avis sur les admissions des résidents en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l’établissement. Il est également responsable de l’évaluation et du classement des résidents selon leur degré de dépendance. Acteur central d’une maison de retraite, il peut être un médecin généraliste ou un médecin spécialiste.
  • L’auxiliaire de vie sociale intervient auprès de toute personne qui se trouve dans l’incapacité d’assumer seule les tâches de la vie quotidienne (personnes âgées, familles, personnes handicapées, malades…). Il les accompagne pour permettre leur maintien à domicile en les aidant dans leur vie quotidienne : lever, coucher, toilette, soins d’hygiène, préparation et prise des repas, tâches ménagères…
  • Les aide-soignant(e)s, placés sous la responsabilité de l’infirmier, s’occupent de l’hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Ils travaillent principalement en hôpital mais aussi dans des centres communaux ou associatifs de santé. Au sein des maisons de retraite, ces professionnels aident les personnes dépendantes à assumer leurs besoins élémentaires : repas, toilette, lever, coucher…
  • L’aide médico-psychologique accompagne aussi les personnes âgées dépendantes dans les gestes de la vie quotidienne comme le lever, le coucher, la toilette, les repas, les déplacements… Parallèlement, il apporte au sujet âgé, à travers le dialogue et l’échange, une présence et un accompagnement visant à lui faire conserver ses capacités et à le sortir de l’isolement.
  • Le psychomotricien assiste les personnes souffrant de troubles psychomoteurs grâce à des techniques adaptées aux troubles et au patient. Avec les personnes âgées, le spécialiste privilégie des activités d’équilibre et de mémoire expression corporelle, exercices d’orientation et de structuration spatiale, jeux… L’objectif étant de leur permettre de recouvrer un bien-être physique et psychologique.
  • L’ergothérapeute, grâce à des techniques de rééducation englobant des activités artistiques ou manuelles, aide les personnes souffrant d’un handicap à retrouver l’autonomie nécessaire dans les actes de la vie quotidienne comme manger, s’habiller ou se déplacer.