Protéger ses 5 sens

Le vieillissement des organes des sens,
une réalité ?

Vue, ouïe, toucher, goût odorat évoluent, certes, avec l’âge. Ils faiblissent mais ce n’est pas une fatalité.

  • La vue – Myopie et presbytie n’attendent pas le grand-âge pour se manifester. En revanche certaines maladies (voir fiche « les maladies de l’œil ») surviennent  tardivement ;la fréquence des cataractes, en particulier, augmente. Ce trouble, causé par le jaunissement ou la décoloration de la cornée réduit la quantité de lumière atteignant la rétine, fausse les couleurs, rend difficile la la perception précise des objets. Elle s’opère désormais parfaitement.
  • L’ouïe – Les causes de la perte de l’audition sont multiples et la plupart des pertes sont sélectives plutôt que totales. Les troubles de l’audition (presbyacousie, acouphènes) se dépistent et s’appareillent de mieux en mieux (contour d’oreille, aide intra-auriculaire, techniques, technologiques, relaxation).
  • Le toucher – En général les récepteurs cutanés restent intacts mais la transmission au système nerveux central peut faire défaut. Certaines sensations, notamment pour garder l’équilibre, peuvent se perdre, entraîner la chute.

En revanche, caresses, tendresse sont ressenties jusqu’au bout.

  • Le goût et l’odorat sont liés – Le vieillissement n’entraîne pas forcément leur détérioration. Certaines personnes trouvant leur nourriture plus fade peuvent perdre l’appétit : attention au risque de dénutrition. La dépression, souvent cause de ces pertes, doit être traitée médicalement.
Que faire pour préserver ses sens ?
  • Surveiller la vue. Consulter l’ophtalmologiste dès la moindre douleur pour prévenir les maladies liées au vieillissement. N’hésitez pas à porter des aides optiques (loupes, lunettes). La rééducation est parfois possible (orthoptie)
  • Vérifier régulièrement son audition. La surdité, même légère doit être corrigée, pour éviter l’isolement et l’exclusion. Préparer des plats variés, des mets parfumés, des repas chaleureux, conviviaux pour réactiver le goût et… l’odorat !
  • Avoir une vie sociale et familiale, autant que faire se peut, rester entouré de ses enfants, amis proches, petits-enfants et partager avec eux, permet de garder ses sens éveillés et donne sens… à la vie !


A savoir :

  • Le programme national « Bien Vieillir » fournit de précieux conseils ;
  • Porter attention aux signes et  troubles ressentis (vue, ouïe, équilibre, dépression…) et consulter, à temps, permet d’anticiper des affections inéluctables ;
  • Des livres en gros caractères, des enregistrements de lectures, la découverte du braille, éventuellement, permettent de conserver le plaisir de lire longtemps ;
  • La perte des sens est loin d’être une fatalité ;
  • Les conduites à risques (alcool, tabac, excès…) favorisent le mauvais vieillissement ;