Les professionnels médicaux et paramédicaux

A partir d’un certain âge, votre proche doit être suivi médicalement, notamment en ce qui concerne le maintien à domicile. Différents professionnels sont là pour gérer la médication, l’hygiène, les pansements ou encore la rééducation de votre proche. A vous de les coordonner en instaurant une relation de confiance.
_

Quel professionnel pour quel besoin ?
  • Le médecin traitant est votre premier interlocuteur. Il vous aidera à mettre en place une stratégie avec les autres professionnels du soutien à domicile, et fournira les prescriptions nécessaires.
  • L’infirmier à domicile réalise des soins infirmiers (injections, pansements, perfusions, soin des escarres…), mais il prend également en charge l’hygiène de votre proche, et l’accompagne dans sa vie quotidienne. Il met en place si besoin la visite d’un aide-soignant ou d’autres professionnels. Il agit sur prescription médicale. Si l’infirmier est libéral, ses soins sont remboursés un par un. S’il fait partie d’une structure de Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), ses soins sont remboursés de manière forfaitaire après une demande de prise en charge.
  • L’aide-soignant, sous la responsabilité de l’infirmier à domicile, accompagne votre proche pour les actes essentiels de la vie : se lever, faire sa toilette, s’habiller, se déplacer, manger… Son rôle est autant physique que moral. En effet, il sera particulièrement à l’écoute de votre parent, qui pourra lui confier ses attentes et ses réactions.
  • Le kinésithérapeute intervient, sur prescription médicale, pour maintenir les fonctions musculaires et améliorer la mobilité de votre proche. Il intervient à domicile si besoin.
  • L’ergothérapeute est un professionnel spécialisé dans le maintien de l’autonomie. Il agit autant sur les troubles physiques que psychiques, en évaluant le niveau d’autonomie puis en proposant des solutions pour l’améliorer. Il peut par exemple aider à aménager le logement, proposer de nouveaux moyens de communication, des solutions pour les repas ou encore l’hygiène. Il exerce bien souvent dans des centres spécialisés, en gériatrie ou en rééducation.
  • Le psychologue peut être consulté de manière suivie pour les troubles du comportement et de la personnalité, mais aussi de manière ponctuelle, si votre proche doit faire face à un problème nouveau. Proposez cette aide à votre proche sans le brusquer si vous estimez qu’il en a besoin.
  • L’orthophoniste s’occupe de la voix, de la parole et du langage. Avec une personne âgée qui a de plus en plus de mal à s’exprimer, il peut en particulier aider à rétablir le dialogue.
  • Le podologue prodigue des soins relatifs aux pieds et à la posture, bien souvent utiles aux personnes âgées. Des visites régulières doivent être organisées, autant pour soigner que pour prévenir.
  • L’assistant social peut être consulté afin de favoriser le bien-être, l’insertion sociale ou l’autonomie de votre aîné. Il peut se déplacer à domicile si besoin. Renseignez-vous auprès des Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS).
  • Le pharmacien peut également vous conseiller en termes de matériel médical ou de portage de médicaments.