Les maladies liées au vieillissement

Quelles affections entraînent
 le vieillissement ?
  • Arthrose – Usure articulaire. Diminution du cartilage autour des articulations, en particulier des mains, des hanches, des genoux. L’arthrite, la goutte sont des maladies associées.
  • Ostéoporose – Diminution du calcium contenu dans les os qui deviennent poreux. Ceci augmente le risque de chutes, de fracture. Douleurs et déformations  peuvent s’installer.
  • Incontinence – Pertes d’urine survenant sans que l’on puisse se retenir.
    _
  • Problèmes d’audition – Depuis la perte légère de l’acuité auditive (presbyacousie) jusqu’à la surdité.
  • Troubles de la vision – De la presbytie au glaucome. La cataracte.  La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) : altération, puis destruction de la macula, partie centrale de la rétine, responsable de la vision précise.
  • Maladies du cœur (cardiovasculaires) – Hypertension artérielle, hypotension, infarctus du myocarde.

Des traitements médicaux et des appareillages existent pour prévenir et/ou accompagner ces pathologies. Il est important de consulter le plus tôt possible.

D’autres maladies sont-elles fréquentes avec l’avancée en âge ?
  • AVC – L’accident vasculaire cérébral, appelé « attaque » ou « congestion cérébrale » est une perturbation soudaine de l’irrigation du cerveau (artère bouchée par un caillot de sang, rupture d’une artère). Attention à l’hypertension artérielle, au taux trop élevé de « mauvais » cholestérol, au diabète ou certaines maladies du cœur.
  • Dépression – Tristesse, douleur morale, perte du plaisir… Il est important de dépister cette maladie fréquente au grand âge.
  • Diabète – Il y en a deux types. L’insulino-dépendant apparaît dans la jeunesse. Le diabète gras touche des gens de 60 ans enrobés, bons vivants, sédentaires. Évoluant lentement, sans symptômes apparents, des risques lui sont associés : cécité, insuffisance rénale, artérite, hypertension artérielle.
  • Mauvaise alimentation – La dénutrition guette les personnes estimant devoir moins manger et boire avec l’âge. A l’inverse, attention aussi à l’obésité. Une activité physique adaptée et régulière est nécessaire.
  • La iatrogénie médicamenteuse – Pathologie due à la mauvaise observance des traitements.
  • Maladies du cerveau (neuro-dégénératives) – Maladie d’Alzheimer (pertes de mémoire de plus en plus graves), maladie de Parkinson (tremblement, raideur des membres, lenteur des mouvements qui s’aggravent avec le temps)…

A faire :

  • Respecter une bonne hygiène de vie : manger, bouger, voir des amis, sa famille, se cultiver…
  • Suivre les recommandations (vaccination, diagnostics précoces) ;
  • Bien observer le(s) traitement(s) prescrit(s).

A ne pas faire :

  • Refuser l’avancée en âge ;
  • Négliger l’apparition de troubles : vue, audition, malaises…
  • Ruminer, ressasser ses histoires, rester isolé.