Les différentes aides financières

Les aides financières pour les personnes âgées sont multiples et souvent ciblées pour un besoin en particulier, mais elles ne sont pas toujours cumulables. A vous de voir lesquelles vous correspondent le mieux.

Quelles sont les différentes aides ?
  • L’assurance retraite et les complémentaires fournissent les ressources principales de la personne âgée, en fonction des ressources qu’elle avait lorsqu’elle était active.
  • L’assurance santé et les complémentaires prennent en charge la majorité des dépenses de santé des personnes âgées. Pour cela, pensez à choisir les options qui correspondent le mieux à son état de santé.
  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est la principale aide destinée aux personnes âgées en perte d’autonomie, qu’elles soient à domicile ou en établissement.
  • L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) est principalement destinée aux personnes de plus de 65 ans ayant des ressources très faibles.
  • L’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) fonctionne comme l’ASPA, lorsque la personne n’a pas encore atteint l’âge légal de départ à la retraite.
  • La Prestation de compensation du handicap (PCH) est versée par le Conseil général pour les personnes handicapées en perte d’autonomie, qu’elles soient à domicile ou en établissement.
  • L’Allocation pour adulte handicapé (AAH) permet de garantir un revenu minimum aux personnes handicapées de plus de 20 ans.
  • Les aides au logement (APL, ALS, ALF, AAPL, AL…) sont très nombreuses, et surtout destinées à des personnes aux ressources limitées.
  • Les aides à l’amélioration du logement (subventions, prêts ou aides) peuvent être demandées pour adapter le logement de la personne âgée à sa perte d’autonomie.
  • Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) fournit une aide de courte durée pour des personnes qui rencontrent des difficultés à payer leur loyer ou les charges de leur logement.
  • Une Aide à domicile peut être financée par l’Etat pour les personnes âgées ne bénéficiant d’aucune pension de retraite et disposant de revenus modestes.
  • Des déductions fiscales sont accordées pour un certain nombre de dépenses destinées aux personnes âgées : emploi d’une aide à domicile, travaux d’aménagement, coûts relatifs au logement…
  • Des prêts à faible taux ou à taux zéro sont souvent accordés par les établissements financiers pour les dépenses destinées aux personnes âgées.
  • L’assurance vie est un produit financier qui permet de fournir à la personne âgée une rente à partir d’un moment donné, ou de rétribuer ses futurs héritiers.
  • L’assurance dépendance est un produit financier qui permet de fournir à la personne âgée une rente à partir du moment où elle perd (partiellement ou totalement) son autonomie.
  • L’obligation alimentaire est une aide matérielle ou financière qui doit légalement être fournie par la famille de la personne âgée si elle n’a pas d’autres ressources.
  • Des Foyers restaurants sont proposés dans plusieurs départements pour les personnes âgées ayant des ressources inférieures à 9.325,98 € par an.
  • Des services à domicile sont proposés par certaines communes pour des personnes incapables de sortir de chez elles, en général pour une courte durée.
  • Des services à domicile et activités à l’extérieur sont proposés par des associations pour les personnes âgées en situation de pauvreté ou d’isolement.

Cette liste n’est pas exhaustive, il existe encore bien d’autres aides financières sous des formes diverses (allocation, subvention, aide matérielle ou prêt) qui peuvent vous être fournies par des collectivités locales ou associations.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de ces aides ?

Elles sont globalement accordées à des personnes âgées de plus de 60 ans résidant en France. Elles prennent souvent en compte le degré d’autonomie, les ressources de la personne, et les autres aides dont elle bénéficie. Certaines sont cumulables, d’autres non.

Il faut pour en bénéficier se renseigner auprès de l’organisme financeur, et remplir un dossier. La procédure est souvent longue et complexe, pensez à faire appel aux organismes dédiés à vous aider dans vos démarches.

Où se renseigner ?

Les organismes les plus aptes à vous renseigner sont les suivants :

- Les Centres locaux d’information et de coordination pour les personnes âgées (CLIC)
- Les Centres communaux d’action sociale (CCAS)
- Les mairies
- Les caisses de retraite.