Le projet de vie

Pourquoi un projet de vie ?

Entrer en maison de retraite représente un bouleversement majeur. Ceci, quelle que soit la situation de la personne. De plus en plus, les établissements prennent les précautions nécessaires pour favoriser la meilleure adaptation possible à leurs futurs résidents. Ils proposent aux personnes âgées et à leur famille :

  • Visite des lieux avant l’admission : chambres, parties communes ;
  • Temps passé en accueil de jour ou en séjour temporaire ;
  • Repas dans l’établissement ;
  • Rencontre du référent professionnel qui sera le recours de la personne à son arrivée et dans les premiers temps ;
  • Rencontre du représentant élu du Conseil de la Vie Sociale de la structure, du représentant de l’association des familles et résidents.
Comment préparer la vie en établissement ?

Votre proche a une histoire, des goûts, des habitudes, une personnalité bien définie, des talents, malgré son incapacité actuelle à les exercer. Vous devez aider le personnel de l’établissement dans lequel votre proche va résider, à faire connaissance avec votre parent au delà de son handicap lié à l’âge.

Il est important que vous puissiez avec votre proche et d’autre membres de la famille rassembler des éléments constituant sa vie pour les transmettre aux personnes qui vont prendre soin de lui au quotidien.

L’établissement doit permettre d’apporter un minimum de petits meubles, effets personnels, livres pour que votre parent puisse être entouré d’objets qu’il aime et lui rappellent ses joies passées. Des photos facilitent les échanges avec les soignants et les autres résidents.
Vous marquerez ses vêtements pour éviter les pertes.

Comment dépasser les contraintes de la vie en collectivité ? 

La vie en collectivité est régie par des textes (règlement, contrat). En cas de litige ou de dysfonctionnements, des recours sont possibles.

Mais rien ne peut remplacer le dialogue et l’engagement réciproque dans la recherche d’une solution à un problème.

Certains professionnels affirment que les échanges informels ainsi que les réunions d’informations, avec les résidents et leur famille, sont précieux pour résoudre les problèmes rencontrés.

Ces échanges permettent de présenter l’environnement normatif des structures d’accueil, d’identifier les problèmes qui en résultent pour les dépasser ensemble et créer ainsi un véritable lieu de vie adapté tant aux besoins des résidents qu’à ceux des professionnels. La qualité globale des services fournis par l’établissement s’en voit renforcée.

A savoir :

Pour des raisons de sécurité, des établissements n’acceptent pas certains objets. La liste figure sur le règlement de fonctionnement. En discuter avec le directeur lors de la signature du contrat de séjour et/ou avec les représentant du Conseil de la Vie Sociale.