Aménager le logement

Pour son bien être, veillez à adapter le logement de votre proche à sa perte d’autonomie.

Pièce par pièce : sur quoi
être vigilant ?
  • Les sols – Les tapis présentent un risque de chute. Évitez les ou fixez les au sol. Sur du carrelage, dans la baignoire ou la douche, des dispositifs antidérapants évitent les chutes. Vous veillerez, partout, à écarter les fils électriques, objets ou meubles pouvant gêner les déplacements. Dans un jardin, évitez le tuyau d’arrosage et les outils qui traînent. Méfiez vous des dalles mal posées, des galets, des plantes rampantes. Balayer pour éviter une glissade sur des feuilles mouillées.
  • L’éclairage – Tous les recoins du logement (et du jardin) doivent être bien éclairés et les interrupteurs d’un usage facile. Utilisez des ampoules de 75 ou même 100 watts. Les « basse consommation » permettent des économies d’énergie : elles sont plus chères à l’achat mais durent très longtemps.
  • L’accessibilité – Dans un escalier, il convient de vérifier la solidité des rampes. Un ascenseur « monte personne » sera peut-être nécessaire à moins de tout installer de plain-pied.
  • L’eau, le gaz – Ils sont sources de danger. Vous réglerez le chauffe eau pour éviter l’eau brûlante. Les robinets à levier sont plus pratiques à manipuler mais, vérifiez bien que votre parent sait les utiliser. Pour la cuisson, l’électricité est préférable au gaz. Il est judicieux que la cuisine comporte un extincteur.
  • La relation avec l’extérieur – Un téléphone sans fil, avec des chiffres bien lisibles, est souhaitable. Il peut plus facilement accompagner votre parent dans les différents endroits où il aime se trouver.
  • Le mobilier – Un fauteuil équipé d’accoudoirs permet de se relever facilement. (pensez aux dossier inclinable et repose-pied.). Une table roulante peut être utile pour transporter des plats lourds. Un évier pas trop profond et à bonne hauteur et un robinet à levier évitent de se casser le dos et les torsions du poignet. Le lit ne doit être ni trop haut, ni trop bas. Vous pourrez changer les pieds ou utiliser des cales de rehausse.

Dans la salle de bains et les toilettes, des rampes de soutien permettront de se tenir ou se relever. Dans la chambre, la table de nuit doit être assez grande pour y poser tout le nécessaire. L’armoire permettra de trouver et ranger facilement les vêtements.

Dans chaque pièce, vous veillerez à ce qu’un siège permette la réalisation des actes quotidiens sans fatigue. Les objets d’utilisation courante doivent demeurer à portée de main.

A savoir :

Pour les sanitaires : équipez la cuvette des WC d’un rehausseur et de barres d’appui pour bien s’asseoir et de relever. Une planche de bain est utile pour entrer dans une baignoire. Dans la douche, un siège fixé au mur est l’idéal ainsi qu’un siphon de sol.