Affronter les grandes chaleurs

Les fortes chaleurs peuvent provoquer une hyperthermie (coup de chaleur) ou l’aggravation d’une maladie chronique.

Comment se protéger
en cas de canicule ?
  • Éviter les sorties, les transports et les activités physiques aux heures les plus chaudes.
  • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil et rester dans les pièces les plus fraîches.
  • Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Les ouvrir la nuit si la température est plus basse que celle du jour en provoquant des courants d’air.
  • Si votre parent doit sortir, c’est avec des vêtements légers, en coton, amples, de couleur claire et un chapeau. Il emportera une bouteille d’eau et veillera à rester à l’ombre.
Quels sont les bons réflexes ?
  • Équiper le logement de ventilateurs. S’il n’y en a qu’un déplacez-le, lorsque votre proche change de pièce.
  • S’il fait trop chaud au domicile, aller dans des lieux climatisés proches (cinéma, musées, supermarché) et y rester environ deux heures.
  • Jouer avec l’évaporation : asperger les sols, étendre des draps ou linges humides, disposer des récipients d’eau dans chaque pièce.
  • Prendre plusieurs bains ou douches par jour, si possible. Au minimum, votre parent acceptera de  baigner ses avant-bras ou ses pieds, au lavabo ou dans une cuvette.
  • Humidifier souvent ses vêtements, son corps à l’aide d’un brumisateur.
Comment prévenir la déshydratation ?
  • Boire même sans soif ! Les personnes âgées n’ont souvent pas soif. Veillez à ce que votre parent boive au minimum un litre et demi d’eau, en dehors des repas, par jour. Aidez-le à boire.
  • Pour varier les boissons, ajouter à l’eau quelques gouttes de citron ou de sirop. Proposer aussi tisanes ou thés frais, jus de fruits, eau gélifiée (des petits pots s’achètent en pharmacie).
  • Manger des aliments riches en eau. Profiter des légumes et fruits d’été. Potages frais, sorbets, yaourts à boire seront appréciés. Tout en restant vigilant sur les risques de diarrhée.

A savoir :

  • Le coup de chaleur survient lorsque le corps ne régule plus sa température qui augmente alors rapidement.
 Il peut aussi provoquer de la confusion, des convulsions, une perte de connaissance.
  • Appelez les secours (le 15), si vous constatez chez votre proche : agressivité inhabituelle, peau chaude, rouge et sèche, maux de tête, nausées, somnolences, soif intense.
  • En attendant, faites le boire, déshabillez le, couvrez-le de linges humides, mettez lui une poche de glace sur le front. Faites des courants d’air.
  • Votre parent doit être inscrit sur la liste des personnes isolées de la mairie de son domicile pour pouvoir bénéficier de l’assistance que les services sanitaires et sociaux dispensent en cas de fortes chaleurs.